Florence Bouvry

Plasticienne

Voyage(s) d'une nuit d'été

- La nuit est une période propice pour effacer le voile séparant le monde visible du monde invisible. La grande Colette disait que «le voyage n’est nécessaire qu’aux imaginations courtes». Elle faisait certainement allusion aux voyages physiques dont ont sûrement besoin toutes les personnes dont les capacités de rêve sont limitées. Voyager en rêvant et faire le tour des capitales du monde en dormant.-

 

 

 

Boite-miroir-Peinture blanche sur verre

Format 21 x 30 cm